1 min

Après une vaste fuite de données, l’Albanie engage une société américaine

Victime d’une fuite de données de grande ampleur fin 2021, l’Albanie vient de s’associer à une société américaine spécialisée dans la cybersécurité et le conseil politique.

En décembre 2021, l’Albanie a été victime d’une fuite de données de très grande ampleur, toutes rendues publiques sur WhatsApp. Ces données comprenaient les salaires mensuels, les postes occupés, les noms des employeurs, les numéros d’identification et les numéros de plaque d’immatriculation de 630 000 citoyens albanais, issus des secteurs public et privé – soit plus de la moitié de la population active du pays.

Déterminé à renforcer ses capacités de cyberdéfense, le gouvernement albanais a annoncé, ce 11 janvier 2022, la signature d’un protocole d’accord avec la société américaine Jones International Group, qui devrait lui fournir des conseils sur les mesures de cybersécurité à prendre. Aucun détail sur les modalités de cet accord n’a été révélé.

Le porte-parole du ministère des infrastructures et de l’énergie albanais, Florian Serjani, a déclaré que les contrats précis et le coût de l’opération seraient rendus publics plus tard, et que la société avait été choisie car elle avait déjà travaillé avec l’opérateur de transmission albanais.

Créé en juillet 2020, Jones International Group fournit des services et des produits de cybersécurité, d’énergie, de télécommunications et de conseil politique. La société est dirigée par James Logan Jones, ancien commandant suprême des forces alliées des États-Unis en Europe et ancien conseiller à la sécurité nationale des États-Unis. Depuis qu’il a pris sa retraite de l’armée américaine, voici une dizaine d’années, il est plusieurs fois intervenu dans la diplomatie albanaise.

Cette proximité avec l’ancien général américain peut expliquer le choix de cette entreprise, mais l’Albanie, pays dont les négociations d’admission à l’Union européenne ont officiellement démarré en 2020, aurait aussi pu trouver un acteur européen de confiance pour assurer sa cyberdéfense.

Partager cet article avec un ami