1 min

France : les TPE et PME sur-estiment leur niveau de cyberprotection

Une enquête récente, menée auprès de patrons de TPE et de PME de France, révèle qu’ils sous-estiment leur risque d’être victimes d’une attaque informatique, et sur-estiment leur niveau de protection.

Le groupe Xefi a commandé à l’Ifop une enquête sur la perception du risque cyber par les TPE et PME de France, via un panel de 400 chefs d’entreprise. Malgré un contexte d’explosion du nombre des cyberattaques, une PME sur cinq n’a toujours aucun employé dédié à la cybersécurité, et seule une sur trois dispose d’un employé chargé exclusivement de cette question.

95 % des patrons de TPE et de PME estiment par ailleurs bien connaître la cybersécurité, et 63 % déclarent même savoir précisément de quoi il s’agit. Or, 25 % seulement considèrent que leur entreprise pourrait être visée par une attaque, dont uniquement 3 % avec un risque très élevé. 21 % des patrons jugent même le risque cyber « très faible ». De plus, 80 % des sondés pensent que leur entreprise est bien protégée contre les attaques informatiques.

En clair : pour les TPE et les PME, ce sont toujours les autres qui se font attaquer. Cette attitude était celle des grandes entreprises avant que la multiplication des attaques ne conduise à une prise de conscience généralisée.

D’où la nécessité, identifiée par l’ANSSI, d’améliorer la prise de conscience de ce risque dans l’ensemble du tissu entrepreneurial français, en particulier dans les secteurs historiquement les moins informatisés (BTP-bâtiment, agriculture, industrie).

https://www.ifop.com/publication/les-tpe-pme-et-la-cybersecurite/

Partager cet article avec un ami