1 min

Fraude aux paiements mobiles : Evina lève 20 millions d’euros

La startup française Evina, spécialisée dans la détection des fraudes aux paiements mobiles, annonce une levée de fonds de 20 millions d’euros

Les paiements par téléphonie mobile, réalisés via la carte SIM et facturés par l’opérateur, sont en pleine croissance au niveau mondial. Ils représentent aujourd’hui 20% des achats mondiaux de contenus numériques, pour un total de 32,7 milliards d’euros annuels.

Ils bénéficient d’un taux de conversion 100 fois supérieur à celui d’une carte bancaire, et offrent, dans de nombreux pays, une solution de paiement aux personnes ne disposant pas de compte bancaire. Les cyberattaques les ciblant sont donc, elles aussi, en pleine croissance.

Fondée en 2018, la startup française Evina s’est spécialisée dans la détection de la fraude à ces paiements mobiles. « Nous nous sommes rendu compte que personne ne savait comment arrêter cette nouvelle génération de fraudeurs, extrêmement professionnels et bénéficiant de moyens techniques et financiers bien plus avancés qu’auparavant. Nous y avons vu une menace d’ampleur et avons décidé de développer une solution dédiée », expose David Lotfi, CEO et fondateur d’Evina.

Déjà présente dans 70 pays, protégeant des opérateurs comme Orange, Vodacom ou Bouygues Telecom, avec un taux de détection de 99,94% des fausses transactions, Evina revendique, sur les 12 derniers mois, avoir empêché le vol de plus d’un milliard d’euros.

Pour soutenir sa croissance, et accélérer sa présence hors Europe, Evina vient de réaliser une levée de fonds de 20 millions d’euros, menée par le fonds new-yorkais Radian Capital, au coté des investisseurs historiques d’Evina, dont 50 partners, SaaS Partners et Id4VC.

Pour Jordan Bettman, fondateur de Radian capital, Evina apporte « un niveau de sécurité de niveau bancaire aux opérateurs télécoms, indispensable à leur bon fonctionnement en 2021 et au-delà ».

Partager cet article avec un ami